A propos

Salut moi c’est nico !

Petit j’étais heureux et plutôt extraverti. J’ai grandi à la campagne dans un petit village à une époque ou internet et les téléphones portables ne régissaient pas nos vies. On se retrouvait dehors, on faisait du vélo toute la journée, des cabanes ou de la luge en fonction des saisons … A cette époque tout le monde était gentil à mes yeux et je n’avais peur de rien au niveau social : j’étais le petit clown de service et j’étais toujours partant pour discuter avec des inconnus.

A la sortie de l’école primaire, j’ai découvert la ville et les enfants de la ville : je me suis retrouvé perdu dans ce nouveau milieu et je n’ai pas été bien accueilli avec mon physique de petit grassouillet et ma naïveté … J’ai commencé à devenir timide et à me renfermer sur moi-même malgré les faux semblants.

A 14 ans, j’avais déjà fait la découverte de la cigarette, des joints et de l’alcool qui sont devenus mes compagnons de route … Et j’ai aussi commencé à découvrir l’informatique et internet, grâce à l’un de mes amis, à cette époque ou le net n’en était encore qu’à ses balbutiements et c’est vite devenu une passion, un refuge. A cet age la je savais, et je dirais même nous savions, malgré tout que je voulais vivre de ca, un jour.

A côté j’ai poursuivi mes études sans grandes convictions, et je n’avais pas les « capacités » pour faire des études scientifiques, qui étaient pourtant nécessaires à l’accomplissement de mon rêve. Je me suis donc contenté de suivre le mouvement, j’ai eu mon bac puis un bac+2 dans le commerce, par dépit ne sachant pas vraiment ou j’allais, mais je continuais mon apprentissage et mes découvertes de l’informatique avec toujours mon ami d’enfance qui n’était jamais bien loin.

A la fin de mes études, j’ai cherché du travail dans le commerce encore une fois sans grande conviction et bien sur je n’ai rien trouvé. En parallèle, mon ami ne savait pas plus ou il allait que moi et nous avons donc décidé de nous lancer et de nous associer pour créer une société informatique, nous n’avions que 21 ans mais savions déjà assembler et réparer des pcs, mettre en place des réseaux complexes, créer des sites internet de e-commerce ou sur mesure …

On a galéré, au début on ne gagnait pas grand chose mais on s’investissait la dedans. Avec le bouche à oreille on avait quand même quelques projets de développement, des pcs à monter ou a réparer ou des contrats de maintenance pour des parcs informatiques … Puis petit à petit on a fait notre chemin.

Au bout de 4 ans, on a pris des locaux, l’activité s’est développée et on a même fini par embaucher … On vendait beaucoup de machines, de pièces détachées et on avait encore plus de boulot dans la réparation. A côté de ça, on créait des sites pour tous types de sociétés et d’association : on ne vivait que pour ça, du lundi au samedi, même le soir lorsque chacun rentrait chez soi, sans jamais prendre de vacances et sans être vraiment riche pour autant … De nombreux clients étaient devenus de véritables amis et l’on avait toujours quelque chose à fêter.

Je suis tombé malade et j’ai été immobilisé pendant 2 semaines dans mon lit, chaque geste était douloureux et je devais y réfléchir à 2 fois avant de les entreprendre. J’ai pris conscience que j’avais énormément grossi, négligé mon corps et que je devais me reprendre en main une fois que tout irait mieux.

Je me suis mis à mieux manger, je me suis remis à courir le soir en rentrant du travail et j’occupais mes dimanche entre moto et snowboard …

Puis est arrivée une femme dans ma vie, la première mais aussi celle que je pensais être la dernière … Elle avait déjà deux enfants d’un premier mariage et l’on est très vite devenu les meilleurs amis du monde. Malgré des débuts compliqués ou l’on s’est posés de nombreuses questions pendant des mois pour savoir si nous devions rester amis ou pas, nous nous sommes finalement unis et sommes devenus ultra fusionnels et l’on avait le sentiment que l’on était nés pour se rencontrer et que l’on se connaissait probablement d’une vie antérieure.

Assez vite, nous avons acheté une maison à travaux et avons fait une magnifique petite fille. La vie a deux et les enfants, mais surtout les travaux et ma société guidaient ma vie. Avec ma femme, on galérait tous les deux mais on étaient heureux : on avait des objectifs …

J’étais malgré tout déçu dans mon travail mais mon associé aimait cette activité, ou l’on avait toujours la tête prise entre réparation, commandes et développement. Moi j’en avais marre, je m’éloignais de mon objectif de base : créer des sites qui rapportent pour être autonome … Je savais que c’était mon but et la dessus on était pas d’accord.

Après 11 ans d’activité, j’ai donc décidé de  laisser tomber et ai trouvé un poste de développeur dans une start up. C’était très fun au début, tout était à faire, et l’esprit start up permettait de rêver …Une croissance rapide ou chacun pouvait croitre avec la société !

A côté de ca, je continuais les travaux de la maison malgré des relations tendues avec le voisinage qui ne nous respectait pas, mais nous nous aimions et étions toujours aussi fusionnel avec ma compagne. Sans que nous en prenions conscience, peu à peu de la distance s’est installé entre notre couple et mon cercle d’amis que nous ne fréquentions quasiment plus du tout.

Côté familial, ma mère est tombé malade et à commencée à perdre la tête.

Nous devenions las de notre maison, trop petite pour notre famille et toujours en travaux. J’ai donc terminé les travaux au plus vite et nous avons décidé de la mettre en vente. A la même période, la situation de ma mère empirait de jours en jours et nous avons donc du la placer dans un établissement spécialisé.

Côté professionnel, la start-up a rapidement été rachetée, une fois, puis deux et le rêve s’est arrêté.  J’avais malgré tout commencé à créer des sites pour moi en parallèle, qui me rapportaient 50€ par mois au début, puis 300€.

J’ai été licencié à la même période que nous trouvions une maison en location et que nous vendions la notre, à la même période aussi ou mon père devait subir un greffe urgente.

Dans cette nouvelle maison, au chômage, je me suis alors focalisé sur le fait que je devais rebondir professionnellement : je me suis consacré à 200% à mes sites pour en faire un véritable business et les 300€ / mois sont devenus 3000€ mais il me fallait plus. A côté, je me débrouillais pour libérer malgré tout beaucoup de temps libre pour aller voir ma mère et mon père qui étaient hospitalisés.

Mais voilà, en changeant de maison, de travail et en faisant ces choix, j’ai arrêté de penser à moi, à ma famille et à mon couple. Ma compagne s’est sentie rejetée, négligée et enfermée dans une routine qui ne lui plaisait plus, sans objectif sur le long terme. J’étais moi même négligé et ne l’attirait plus mais, trop focalisé sur le reste je n’en étais même pas conscient.

Elle a retrouvé d’ancien collègue de travail, dont un particulièrement qui a sauté sur l’occasion pour la séduire … Lorsque je m’en suis rendu compte, tout était déjà trop tard, elle avait besoin de liberté et ses sentiments s’envolaient peu à peu, elle doutait de notre couple.

Perdant pied à l’idée que ma vie de famille puisse se briser, j’ai fait tout ce qu’il ne fallait pas : j’ai arrêté de me focaliser sur mes parents et mon travail pour essayer de recoller les morceaux, j’en suis devenu jaloux et oppressant, j’espionnais ses faits et gestes, je ne pensais plus qu’à ça et du fait de mon attitude je l’ai poussée à me fuir totalement et à se rapprocher de celui que je redoutais.

Nous nous sommes finalement séparés et mon monde s’est brisé : « Un seul être vous manque et le monde est dépeuplé » comme le disait si bien Saint Exupéry.

Voilà donc mon histoire et surtout le commencement de ce nouveau site : j’ai perdu l’être qui m’était le plus cher, mes enfants, ma maison et je n’ai plus d’amis non plus … J’ai malgré tout un travail qui a été mon idéal pendant plus de 20 ans et je sais qu’il me faut rebondir et avancer pour ne pas sombrer, je prends ma vie en main et j’espère sincèrement pouvoir aider d’autres personnes à le faire au travers de ce site.